Mots d'enfants

 

 

 

 

Jules, 5 ans :
Il se déshabille pour prendre un bain et dit :
- Zut, faut que j'aille faire pipi, donne-moi une serviette.
Il la met autour de sa taille et lance :
- Sinon ça s'appelle la pudeur !


Juliette, bientôt 4 ans :
En regardant une photo avec "des grands" :
- Ah mais voilà mes copains d'école !
Mais en fait, elle n'a pas encore commencé l'école…


Raoul, 2 ans ½ :
Au dessert, nous avons des glaces. Je demande aux enfants à quel parfum elles sont. Isabelle me répond :
- C'est des glaces à l'eau !
- Mais non, je lui dis, c'est des glaces à la crème.
Et Raoul d'ajouter :
- Crème solaire !
Une glace d'un nouveau genre…


Raoul, 2 ans ½ :
Ce sont les quatre heures, je tends un biscuit à Raoul en lui disant :
- Tiens mon p'tit poulet.
Il me répond très sérieux :
- Merci cocotte !

 

Anouck, 6 ans
En marchant en ville, Anouck regarde les différentes voitures. Soudain elle me dit :
- Waou, ben quand je s'rai grande, j'veux m'acheter un gros camion comme ça !
- Eh ben, lui dis-je, ça va te coûter cher ! Il te faudra mettre beaucoup de sous de côté.
- Oui mais de quel côté ? A gauche ou à droite ?...


Fatima, 6 ans ½ :
Elle est dans mon bureau, et dessine en chantant Le Roi Dagobert.
Comme je chante avec elle, stupéfaite que je connaisse la chanson, elle
me demande :
- Toi aussi, comme le Roi Dagobert, tu mets ta culotte à l'envers ?


Fatima, 6 ans ½ :
A son éducateur de 28 ans :
- T'es vieux, toi !
- Bah, pas tant que ça…
- Si, t'as des lignes sur le front… Un jour, je t'amènerai une crème contre les lignes !


Fatima, 6 ans ½ :
Elle compare ses poils sur les bras aux miens. Les siens sont foncés, les miens blonds.
- Ha mais toi, t'as des poils de vieux !

 

Fatima, 6 ans ½ :
Nous sommes en train de couper des oignons. Évidemment, je pleure. Nous discutons du spectacle de danse de Fatima, et du fait que ça m'avait aussi fait pleurer. Je lui explique que je pleure facilement quand quelqu'un que j'aime beaucoup fait de belles choses. Fatima me dit alors :
- Ça veut dire que tu m'aimes beaucoup… et aussi que t'aimes beaucoup les oignons !


Margot, 6 ans :
- Ce n'est pas moi qui suis fatiguée, ce sont mes pieds !
Un peu plus tard, en promenade :
- Non mais ce qu'ils m'énervent ces éducs !


Diana, 5 ans :
Elle rentre de l'école en se tenant le pied et en grimaçant.
- Qu'est-ce qu'il t'arrive Diana ? Je lui demande.
- Je me suis tordu la chenille !

 

 

Les enfants du Foyer Jeanne-Antide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

événements